Crédit en Suisse - Informations, lois et chiffres

Le crédit privé en détail

Un crédit privé donne aux clients la possibilité de financer des achats prévus et non prévus ou d'effectuer des dépenses extraordinaires. Le crédit Suisse est également utilisé pour combler les goulots d'étranglement financiers. À cette fin, la banque calcule les coûts sur une base fixe et les détermine par des versements mensuels ou des paiements mensuels. Toutefois, il existe aussi des prêts dont les conditions de remboursement sont plus souples. Les coûts sous la forme du taux d'intérêt annuel effectif peuvent être considérables et peuvent parfois atteindre 10%. Pour cette raison, une comparaison de crédits est utile et une consultation avec un spécialiste du crédit est recommandée, ainsi que l'utilisation de notre calculateur de crédits.

Crédit Suisse - évaluation du crédit

Si les consommateurs souhaitent contracter un crédit en Suisse, leur solvabilité est d'abord vérifiée. L'analyse de la solvabilité sert d'une part à fournir une sécurité à la banque, mais aussi à protéger le consommateur contre le surendettement. L'évaluation de crédit ne vérifie pas seulement la solvabilité, mais aussi la cote de crédit. À cette fin, les informations sur les revenus et la situation financière générale ainsi que les informations sur les obligations financières sont évaluées.

La protection des consommateurs

En Suisse, la loi fédérale sur le crédit à la consommation (Crédit à la consommation) existe pour protéger les consommateurs. Ces directives contractuelles empêchent principalement les emprunteurs de devenir financièrement surchargés et surendettés par le biais d'un contrat de crédit. À cette fin, le Bureau central d'information sur le crédit, ZEK (centrale d’information de crédit) en abrégé, vérifie les informations sur la situation financière des emprunteurs. S'il s'avère, par exemple, que les cartes bancaires du client sont fréquemment bloquées ou que les délais de paiement ne sont pas respectés, la décision de la banque peut être négative. Si les informations sur le revenu, l'impôt et le minimum vital prescrit par le canton sont vérifiées positivement, les consommateurs solvables se voient accorder le crédit.

Depuis le 1er janvier 2016, il n'y a plus de crédits immédiats en Suisse (exception : jusqu'à 3 mois de durée et/ou à partir d'un montant de crédit de 80000 CHF). Tout emprunteur peut se retirer du contrat sans donner de raisons dans les 14 jours suivant la signature de la demande de crédit (LCC 16, paragraphe 1).

Base juridique - Crédit en Suisse

D'un point de vue juridique, le crédit personnel suisse est une relation contractuelle bilatérale, le contrat de prêt est conclu entre l'emprunteur (consommateur) et le prêteur (banque).

Le motif de l'emprunteur est d'obtenir des ressources financières pour financer certaines acquisitions ou projets ou pour un refinancement permanent sous forme de crédit d'exploitation. Le motif du créditeur est de gagner des intérêts en accordant le crédit.

L'emprunteur a donc pour objectif de réaliser un certain projet, ce qui n'est pas possible avec ses propres ressources financières. L'objectif du créditeur est de prêter de l'argent en échange d'intérêts et avec la garantie du remboursement.

Chiffres statistiques

Le Crédit en Suisse: Quelques statistiques intéressantes portent sur les crédits en Suisse. Par exemple, l'Association pour la gestion d'une centrale de renseignements sur le crédit (ZEK) et la Banque nationale suisse (BNS) présentent des chiffres statistiques sur l'octroi de crédits personnels. Ce faisant, la ZEK enregistre les crédits à la consommation des membres de la ZEK dans le domaine des crédits en espèces, des crédits à tempérament, des crédits fixes et des crédits en compte courant. Depuis 2005, la BNS traite les crédits à la consommation conformément à l'article 1er de la loi fédérale sur le crédit à la consommation (LCC). Les statistiques sont représentatives et reflètent l'activité de crédit traditionnelle avec la plus grande part de crédits à la consommation.

2019

Année 2019 : En 2019, le volume des contrats de crédit à la consommation était de 4,45 milliards de francs suisses. Le nombre de contrats de crédit à la consommation en cours a diminué d'environ 2,4 % par rapport à l'année précédente, pour atteindre environ 136 589 contrats de crédit (l'année précédente, il y avait environ 139 999 contrats).

En 2019, 32,5 % de toutes les demandes de notation de crédit ont été rejetées, contre 29,7 % l'année précédente.

2018

Année 2018 : En 2018, le volume des contrats de crédit à la consommation était de 4,44 milliards de francs suisses. Le nombre de crédits à la consommation en cours a augmenté d'environ 0,2 % par rapport à l'année précédente pour atteindre environ 139 666 contrats de crédit (l'année précédente environ 139 366 contrats).

En 2018, 29,7 % de toutes les demandes de notation de crédit ont été rejetées, contre 28,5 % l'année précédente.

2017

Année 2017 : En 2017, le volume des contrats de crédit à la consommation était de 4,199 milliards de francs suisses. Le nombre de crédits à la consommation en cours a augmenté d'environ 2,4 % par rapport à l'année précédente pour atteindre environ 139 666 contrats de crédit (année précédente : environ 136 555 contrats).

En 2017, 28,5 % de toutes les demandes de notation de crédit ont été rejetées, contre 30,1 % l'année précédente.

Crédit en Suisse

Le Crédit en Suisse - chiffres et informations